Qu'est-ce que l'aromathérapie ?
L'aromathérapie est à la fois un art et une science. Elle a été utilisée pour des avantages psychologiques et physiques pendant des milliers d'années.
Apprenez-en plus sur l'histoire de l'aromathérapie !

L’aromathérapie est à la fois un art et une science. Pendant des millénaires, l’aromathérapie a été utilisée afin de procurer des bienfaits psychologiques et physiques.

L’aromathérapie est définie comme l’utilisation de composés aromatiques dérivés de plantes. Ce sont des composés qui, dans la nature, s’évaporent librement, voyagent dans l’air et sont respirés et sentis par les humains et les animaux.

Que les composés aromatiques soient sous la forme d’huiles essentielles ou d’extraits de plantes entières, ils conservent beaucoup d’éléments bénéfiques des plantes et c’est pourquoi l’aromathérapie est une pratique de bien-être aussi courante et efficace !

Il n’y a aucune indication précise concernant l’origine de l’aromathérapie dans le monde, mais cette science a été utilisée dans de nombreuses cultures différentes à travers l’histoire. Les Égyptiens ont développé des pots pour distiller des huiles essentielles à partir de plantes. Ils ont utilisé ces huiles dans leurs processus d’embaumement, pour leur odeur agréable et pour leurs propriétés antibactériennes.

L’aromathérapie était aussi souvent utilisée en médecine chinoise et dans les pratiques de médecines traditionnelles ayurvédiques indiennes. Un exemple notable est l’huile de chaulmoogra qui était un traitement pré-moderne commun pour la lèpre. On pense également que ces cultures ont été les premières à utiliser des huiles essentielles pour améliorer l’humeur.

Les Grecs ont hérité de l’utilisation de l’aromathérapie des Égyptiens. Hippocrate, qui est considéré comme le « père de la médecine », croyait en la guérison holistique et utilisait le massage aromathérapique dans ses traitements. Cette pratique a été transmise aux Romains qui consacraient eux aussi un grand intérêt à l’hygiène et aux parfums, les considérant comme des éléments essentiels à la santé et au bien être personnel.

À la même période, l’Empire Arabe grandissait et s’inspirait des pratiques d’aromathérapie chinoises et indiennes. Un alchimiste nommé Avicenne mit au point un alambic permettant la distillation d’huiles essentielles et fût donc connu pour être le premier à avoir créé une huile essentielle pure. Ce processus, bien que fondamental, est très similaire à celui que nous utilisons encore aujourd’hui.

La période qui a suivi la chute de l’Empire romain était connue sous le nom d’Âge sombre. Durant cette période, les aromates étaient surtout utilisés pour se débarrasser de l’odeur nauséabonde dans une alternative au bain car l’église considérait le bain comme une pratique pécheresse. Après l’Âge sombre est venue la Renaissance, au cours de laquelle la méthode de guérison holistique est de nouveau revenue à la mode.

Les plantes ont continué à être utilisées en médecine tout au long du Moyen Âge. Deux ouvrages publiés qui en témoignent sont The Herball (également connu sous le nom de The General Historie of Plantes), le premier catalogue de plantes publié en 1597 par John Gerard et The English Physician, un livre de Nicholas Culpeper de 1652 qui décrit l’utilisation de huiles essentielles et plantes comme remèdes.

Le nom « aromathérapie » a été créé par un chimiste français, René-Maurice Gattefosse, en 1937. Il a souffert d’une brûlure en 1910 et a découvert que l’huile de lavande était un remède utile. Jean Valnet, un chirurgien français, a également utilisé des huiles essentielles pendant la Seconde Guerre mondiale pour aider à traiter les soldats blessés.

Dans les années 1950, une biochimiste autrichienne nommée Marguerite Maury s’est intéressée à l’aromathérapie et a utilisé des huiles végétales pour diluer les huiles essentielles à usage topique dans les massages. Elle a également été la première personne à prescrire des mélanges personnalisés d’huiles essentielles qui répondaient aux besoins de santé individuels de ses clients de massage.

En 1977, le premier livre d’aromathérapie en anglais, The Art of Aromatherapy, a été écrit par Robert Tisserand. Ce livre est devenu la base de nombreux autres travaux sur l’aromathérapie. Depuis la fin des années 1970, la santé holistique est devenue une forme de pratique médicale populaire et respectée. L’aromathérapie et ses bienfaits avérés pour la santé ont sans doute été un élément moteur de cette tendance.

Ce qui précède ne sont que quelques jalons dans l’histoire de l’aromathérapie. Ils donnent une idée de l’impact que les huiles essentielles ont eu à travers le monde et à travers l’histoire.

À nous de continuer à les utiliser pour améliorer notre bien-être !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.